Autocars grand tourisme : confort et sécurité

Un maximum de confort

Que vous parcouriez 100 ou 1000kms pour atteindre votre destination, nous mettons toujours tout en oeuvre pour vous garantir un maximum de confort à bord des autocars Grand Tourisme. Climatisation, tablettes, repose-pieds, boissons fraîches, vidéo, sièges inclinables...

Vous allez vous sentir bien à bord de nos autocars.

La sécurité, primordiale

Pour la sécurité des passagers, la profession de conducteur de transport en commun est très règlementée

Nous attachons beaucoup d'importance à respecter la règlementation, et s'il serait très long de vous la détailler ici, nous préférons simplement vous informer que quand votre chauffeur effectue des pauses plus ou moins longues, c'est dans le respect de ses temps de repos.

Pour les amoureux de mécanique et de technologie, voici les divers équipement de sécurité présents sur notre Mercedes Tourismo (cliquez sur chacun d'eux pour les explications).

Fonctionnement du système antiblocage de roues (ABS) : les roues sont équipées de capteurs qui enregistrent leur vitesse de rotation et transmettent ces données à un calculateur central. Lors du freinage, si le point critique de blocage des roues est atteint, ce seuil est maintenu grâce à une variation de la pression. En une seconde seulement, la pression de freinage peut ainsi être réduite ou rétablie à plusieurs reprises. Lors du freinage, les forces s'exerçant sur les roues, ainsi que leur comportement de roulement sont enregistrés. Les forces de freinage appliquées aux roues sont réparties de façon à éviter le blocage des roues et à maintenir dans une large mesure la manœuvrabilité du véhicule.
La régulation antipatinage empêche les roues motrices de patiner par une double action. D'une part, grâce à des interventions de freinage dosées ; d'autre part, en régulant le couple moteur via la « pédale d'accélérateur électronique ». Dans les situations critiques, même à pleins gaz, la puissance mise à disposition par le moteur tient compte de ce que peuvent supporter les roues motrices. Un gros avantage pour la sécurité au démarrage et la stabilité de la trajectoire. Au démarrage, les couples et vitesses de rotation appliqués aux roues motrices sont contrôlés. La répartition du couple se fait de façon à éviter tout patinage, ce qui garantit une transmission optimale de la force motrice. L’ASR assiste le conducteur afin de réduire au minimum le patinage des roues motrices à l’accélération et d’éviter le risque de dérapage latéral de l’arrière du véhicule (propulsion arrière). Associée aux moteurs à couple élevé, l’ASR offre de cette manière davantage de confort et de sécurité au démarrage, notamment sur les chaussées à adhérence variable.
Principe de fonctionnement : grâce aux données collectées en permanence, le micro-ordinateur détecte immédiatement si la vitesse d'actionnement de la pédale de frein dépasse soudainement la valeur habituelle. Il identifie ainsi une situation de freinage d'urgence. Le calculateur tient également compte de la vitesse et de l'état de chargement du véhicule. De surcroît, le micro-ordinateur du freinage d'urgence assisté (BAS) est relié par un bus de données aux calculateurs de la régulation de comportement dynamique ESP® ainsi qu'à d'autres systèmes connexes (électronique du moteur et de la boîte de vitesses). Le système électronique du BAS complète en permanence ses informations pendant la marche afin d’adapter au mieux la pression de freinage à chaque situation. Cela se produit généralement au pire moment : au lieu de freiner à fond et de laisser le pied sur la pédale, le conducteur freine, peut-être rapidement, mais sans la puissance nécessaire. Dans une situation d'urgence de ce type, le freinage d'urgence assisté (BAS) s'enclenche automatiquement. Celui-ci interprète le comportement au freinage du conducteur et, dans le cas d'une tentative de freinage à fond, déploie l'assistance de freinage maximale, sans à-coups et en une fraction de seconde. Grâce au freinage d'urgence assisté (BAS), la course de freinage et la distance d'arrêt se trouvent nettement raccourcies. En termes de réaction, le gain de temps moyen est de 0,4 seconde ; la réduction de la distance de freinage d'un autocar de tourisme, en partant d'une vitesse de 100 km/h, peut atteindre 10 mètres. Un avantage précieux pour la sécurité dans les situations d'urgence.
Avec l'aide d'un système de caméras placé derrière le pare-brise, l’assistant de trajectoire (SPA) identifie les situations qui pourraient amener le véhicule à quitter la route. Le dispositif contrôle en permanence la distance séparant l’autocar des marquages longitudinaux de la chaussée. Dès que le véhicule franchit ces lignes, le conducteur est averti par une pulsation dans le siège émise du côté concerné. L'assistant de trajectoire est actif à partir d'une vitesse de 70 km/h et peut être désactivé en actionnant le clignotant, par exemple pour amorcer délibérément un changement de voie.
Le limiteur de frein continu (DBL) est un système de sécurité qui empêche, par exemple, l'interruption abusive de la chaîne cinématique en descente par un actionnement de l'embrayage. Le DBL surveille constamment la vitesse maximale autorisée du véhicule. Si un véhicule dépasse par exemple la vitesse maximale autorisée en descente, le DBL entre en contact avec les autres systèmes de sécurité. Dans un premier temps, l'injection de carburant au moteur est coupée. Si cela ne suffit pas, le ralentisseur activant le frein continu inusable entre en action. Cette solution accroît la sécurité sur les routes à forte déclivité et empêche les dépassements de vitesse involontaires, fréquents sur ce genre de trajet.
La régulation du comportement dynamique ESP® est un système actif visant à accroître la sécurité de conduite et la stabilité de marche. Ce dispositif contribue de manière significative à réduire les risques de dérapage dans les virages ou lors des manœuvres d’évitement. Pour ce faire, la force de freinage appliquée à chaque roue est régulée de manière ciblée dans les situations de conduite critiques, notamment lorsque l’autocar franchit une courbe dans la plage limite. En pareil cas, le système réduit également la puissance moteur. Les interventions de freinage finement dosées permettent d’éviter une éventuelle « embardée » de l’autocar, dans les limites autorisées par les lois de la physique. Le correcteur électronique de trajectoire ESP® contrôle entre autres l'accélération transversale des autobus/autocars. Si le véhicule atteint un état de marche critique dans un long virage (sortie d’autoroute, par exemple) ou lors d’un rapide changement de voie, l’ESP® réduit automatiquement la vitesse du véhicule jusqu’à ce qu’il ait retrouvé toute sa stabilité. Ce système est comparable à l’ESP® mis en œuvre sur les voitures particulières, mais ses fonctions ont été adaptées et élargies pour son montage sur les autocars.
Le système AEBS utilise un système de radars pour détecter aussi bien les véhicules qui précèdent que les véhicules immobiles et pour calculer en permanence la différence de vitesse par rapport à ces véhicules. Si une collision s'avère inévitable, le conducteur est tout d'abord alerté et le véhicule procède immédiatement à un freinage partiel automatique. Si le conducteur ne réagit pas et que la collision est imminente, le véhicule initie automatiquement un freinage à fond, ce qui permet de réduire de manière drastique les conséquences de l'accident.

Renouvellement de la flotte

Nous attachons beaucoup d'importance à vous proposer le maximum de confort à bord d'autocars disposant de la technologie actuelle.

Pour cette raison, nous avons lancé le renouvellement de notre flotte de véhicule depuis 2016.